top of page

Comment naissent les tissus aériens ?

L'histoire des tissus aériens de l'époque romaine au Cirque du Soleil


La discipline des tissus aériens a des racines très anciennes et n'a pas d'inventeur ni de moment précis de naissance. Comme souvent dans le monde du cirque, c'est une succession de modifications d'outils et de disciplines déjà présentes, dans le but de créer quelque chose d'encore plus spectaculaire et unique.


PÉRIODE ROMAINE


Il est impossible de ne pas voir les affinités entre une corde aérienne et une toile aérienne, il est en effet probable que le premier artiste de cirque à grimper sur une toile ait simplement pensé à utiliser une toile à la place d'une corde, on sait en effet que, déjà à l'époque de la Rome antique, pour se rendre aux anneaux romains, suspendus entre 5 et 10 mètres au-dessus du sol, les acrobates exécutaient un petit numéro sur une corde qui consistait jusqu'à la fin des années 1900 en une ascension techniquement difficile qui montrait surtout la force musculaire de l'acrobate.



AMY “BOWERS” GREEN - 1900



La preuve que les trapézistes de la fin du XIXe siècle utilisaient de la soie aérienne se trouve dans une photo de la fin du XIXe siècle qui immortalise la trapéziste Amy Bowers (1871 -


1953) du groupe "The Flying LaVans" des frères Fred Sage Van Alstine Green (1859 - 1897) et Harry Van Alstine Green (1867 - 1952) avec qui elle s'est mariée.


Il est très probable qu'Amy Green, ainsi que les acrobates des anneaux romains avant elle, aient utilisé le tissu pour se rendre au trapèze volant et que ce faisant, elle a montré des mouvements et des figures éphémères. Le fait qu'aucun article de l'époque ne mentionne ce numéro ni aucun autre sur la toile prouve qu'ils n'avaient rien de vraiment innovant et remarquable par rapport aux actes majeurs sur le trapèze volant.


Si d'une part, donc, les tissus étaient déjà utilisés depuis l'Antiquité, il faut considérer qu'ils étaient très différents de ceux auxquels on pense, la matière polyester n'avait pas encore été inventée et il ne semble pas que quelqu'un ait encore pensé à un tissu divisé en deux rabats, parlons donc de mono tissu de matière non élastique.




CIRQUE DE DEMAIN - 1987


En 1982 sur les cendres du "Gala de la Piste" naît le "Festival Mondial Du Cirque De Demain" dans le but de promouvoir les jeunes talents qui ne sont pas issus des familles du cirque traditionnel, cette étape sera fondamentale pour toutes les innovations qui vont se succéder, y compris les tissus aériens.

Lors de l'édition 1987 notamment, les passionnés se rendent compte que le monde du cirque est entré dans une nouvelle ère : Victor Fomine (1941) à la demande de la metteur en scène Tereza Durova (1965) se retrouve à devoir créer un numéro de trapèze pour Elena Panova et un numéro de corde verticale pour Nikolai Chelnokov qui sera présenté au festival du Cirque De Demain en 1987.

Victor était un bon gymnaste mais manquait de connaissances spécifiques en technique de trapèze et de corde; sans se laisser décourager, Tereza lui a dit d'aller à la bibliothèque de l'école et de lire tout ce qu'elle pourrait trouver sur le sujet.


Les deux actes ont introduit des styles et des mouvements qui sont maintenant considérés comme allant de soi mais qui étaient complètement nouveaux à l'époque : élan constant, pirouettes avec prises de cheville sur les cordes (sans parler des prises de talon en plein élan) pour le numéro de trapèze d'Elena, complexe et nœuds et pirouette spectaculaires sur la corde droite pour Nikolai. En particulier, le numéro de Nikolai prévoyait l'utilisation de la corde comme outil principal et non secondaire à un trapèze ou à des anneaux romains comme c'était le cas auparavant.



ECOLE NATIONALE DE CIRQUE DI MONTREAL 1987 - 1995


Cette édition de Cirque De Demain, et en particulier ces deux numéros, ont enflammé l'imagination d'un professeur de cirque de l'École Nationale De Cirque de Montréal, Andrè Simard (1946) qui plus tard, après la chute du régime soviétique, s'est retrouvé comme collègue Victor Fomine lui-même.


Une autre inspiration importante d'André Simard et Victor Fomine pour la construction d'un numéro sur tissus aériens est venue des "Frères Panteleenko", un couple d'acrobates russes qui furent les premiers (déjà dans les années 70) à introduire des éléments innovants sur une ancienne discipline chinoise. qui impliquait l'utilisation d'une paire de sangles. Au cours de ces années, ils ont également atterri sur le nouveau continent et ont été embauchés par la société "The Big Apple Circus".


Une discipline ancestrale de l'époque romaine, une fête incroyable, la rencontre de deux professeurs visionnaires, l'inspiration d'un numéro extraordinaire sur les sangles ont été le fusible qui a donné naissance aux tissus aériens tels que nous les connaissons aujourd'hui.


ISABELLE VAUDELLE - 1995



Isabelle Vaudelle montrera au monde le premier numéro sur tissus aériens tels que nous les connaissons aujourd'hui, Isabelle est née en France en 1978 et a pratiqué la gymnastique dès son plus jeune âge, elle découvrira le monde du cirque lors de ses études en danse contemporaine et étudiera à l'Ecole Nationale De Cirque de Montréal où enseignaient Andrè Simard et Victor Fomine, il y étudiera et se formera aux tissus aériens.


Il présentera son numéro sur tissus aériens dans l'édition du "Festival Mondial Du Cirque De Demain" en 1995. Son numéro sur le tissu rouge à deux volets enchantera le monde des amateurs et débouchera sur une spécialité de cirque avec une réputation et une quantité de pratiquants sans précédent.



QUIDAM - 1996


Comme c'était déjà arrivé à Nicolai Chelnokov avec "Saltimbanco" en 1992, aussi pour Isabelle Vaudelle le succès au Cirque De Demain lui ouvrira les portes du Cirque Du Soleil en 1996 avec "Quidam" l'un des spectacles les plus célèbres et emblématiques de la compagnie canadienne


Le spectacle est centré sur l'histoire d'une jeune fille nommée Zoé, qui se sent marginalisée et oubliée par la société moderne, mais les artistes, dont Isabelle Vaudelle, lui apprendront à se libérer de ses peurs et à trouver sa voix, devenant un symbole d'espoir et courage aux spectateurs.


Isabelle Vaudelle quittera le Cirque Du Soleil la même année mais montrera et enseignera son numéro à Isabelle Chassé qui le fera connaître au monde entier.


Si le festival Cirque De Demain avec Isabelle Vaudelle avait fait découvrir aux amateurs la nouvelle spécialité des tissus aériens, c'est le Cirque Du Soleil avec Isabelle Chassé qui a permis au monde entier de la connaître, de l'apprécier et de l'imiter.





15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page